Ski de rando en Haute-Maurienne – traversée Evettes-Mulinet (2/2)

Suite du premier épisode commencé ici.

Nous arrivons ensuite à un petit lac glaciaire (bien évidemment gelé). La brume et la langue terminale du glacier du Grand Méan donnaient à la scène une ambiance particulière et intense.2013_04_07-15-7502013_04_07-17-9502013_04_07-16-950

La progression sur ces grandes étendues de neige parsemées de rochers dans une ambiance de brouillard donnait vraiment le sentiment de solitude.2013_04_07-19-9502013_04_07-18-950

La couche nuageuse s’est ensuite désagrégée au dessus de 3000m d’altitude, permettant enfin au panorama de s’ouvrir et au soleil de nous réchauffer. On distingue ci-dessous à l’arrière plan au pied du Mont Séti, le lac glaciaire dans l’ombre.2013_04_07-20-7502013_04_07-21-950

Nous voilà arrivés au pied du col du Grand Méan, qui permet le passage du glacier du Grand Méan vers le glacier du Mulinet. C’est le point de passage de la classique traversée Carro-Evettes. Mais avant cela, la bonne poudreuse en perspective nous motive pour monter sur un sommet sans nous à coté de la Tour Bramafan. L’objectif initial était la Cime de Monfret, mais ses penses très soufflées ne faisaient pas particulièrement envie.2013_04_07-24-950

Le panorama depuis le sommet était très beau. D’un côté le seigneur des lieux, l’Albaron (3637m d’altitude), qui m’a rappelé de bons souvenirs car j’avais eu l’occasion de le gravir quelques années plus tôt.2013_04_07-23-750

On distinguait également au loin la plupart des grands sommets de Vanoise avec ci-dessous la Dent Parrachée, qui sera malheureusement le théatre d’une avalanche dramatique une semaine plus tard. 2013_04_07-26-750

De l’autre côté, le versant italien et la mer de nuage s’étendant à l’infini au dessus de la plaine du Pô. C’est vraiment avec ce type de vue qui donne le sentiment d’espace et d’altitude.2013_04_07-25-950

Après quelques belles courbes dans la neige vierge et une courte remontée, nous rejoignons le col du Grand Méan pour y faire une courte pause.  Il y avait une corniche gigantesque qui permettait quelques photos originales, sur fond d’Albaron. Puis ce fut l’heure de basculer sur le glacier du Mulinet (en évitant ses crevasses) et de rejoindre plus bas… vraiment bien plus bas, la voiture au parking de Bonneval-sur-Arc.

Un très beau voyage en tout cas.2013_04_07-28-950

Catégories :

Alpes, Montagne, Vanoise
%d blogueurs aiment cette page :